Prague, rendez-vous hivernal de l’European Poker Tour

Depuis le 6 décembre dernier, le PokerStars European Poker Tour a pris ses quartiers hivernales du côté de la capitale de la République Tchèque, à Prague. PokerReport.eu a déjà pu assisté aux débuts tonitruants du clan français.

Il ne fallait pas être en retard au rendez-vous du dernier EPT de l’année 2019. Les tricolores ne s’y sont pas trompés, c’est au Casino Atrium, au sein du Hilton de Prague, que certains d’entre eux allaient briller d’entrée. Et qui mieux que le numéro un de la All-Time Money List française pour montrer la voie. Bertrand ‘Elky’ Grospellier a frappé fort dès l’Event #1, un 10 300€ High Roller Single Re-Entry (61 entrants), en prenant la 5e place pour 48 520 euros alors que la machine Adrian Mateos Diaz s’imposait (177 500€) pour sa troisième victoire consécutive en tournoi live en quelques semaines.

Si les Français ont manqué de peu les gros sous sur l’EPT National à 1 100€, l’ambassadeur partypoker a de nouveau fait parler de lui dans le 50 000€ Super High Roller, rivalisant avec les tous meilleurs pour au final ne s’incliner que en heads-up face à l’incontournable Stephen Chidwick. Une place de runner-up et 501 590 euros à rajouter à son prestigieux palmarès. Autre tricolore habitué des highstakes MTT live, l’entrepreneur Jean-Noël Thorel a décroché la cinquième place de ce même tournoi (192 100€) quelques jours après sa victoire dans le 25 000€ Unlimited Re-Entry (28 entrants) pour 248 740 euros.

Alex Reard sacré sur le 2 200€ National High Roller

Pendant ce temps-là, leur compatriote Jonathan Fhima se hissait jusqu’à la deuxième place de l’énorme field de la Cup à 330€ (1 941 entrants) pour un gain de 51 300 euros. Avant que le Team Pro Unibet Alexandre Reard ne fasse parler la poudre. Non content de sa quatrième place (12 200€) dans l’Event #7 1 100€ Hyper Turbo Freezeout (143 entrants), le Francilien prouvait une nouvelle fois qu’il fallait compter sur lui pour amasser les trophées en remportant le 2 200€ National High Roller (970 entrants) pour son plus gros gain en carrière live, un joli chèque de 342 810€.

Des performances qui placent la barre très haute avant le début du Main Event à 5 300€ qui tiendra en haleine jusqu’à la fin du festival pragois.