Qui sont ces Padawans, nouveaux disciples de YoH_ViraL ?

Depuis plus d’un an, la plateforme de coaching yohviral.fr, lancée par l’ancien Team Pro PMU, connaît un succès sans précédent. Au fur et à mesure de ses sessions commentés sur Twitch et de son omniprésence sur les réseaux sociaux, Johan Guilbert, alias YoH_ViraL, s’est forgé une communauté de passionnés de plus en plus nombreux. Membres des clubs padawan, confirmé ou élite, qui sont ces nouveaux joueurs de poker qui ne jurent plus que par le fantasque lorrain ? Enquête.

 

25 novembre 2017, il est 20 heures passés de quelques minutes. YoH_ViraL arrive telle une rock star sur l’estrade de l’Espace Van Gogh à Paris. C’est face à un public hétéroclite d’environ 150 personnes que le Lorrain débute son speech : membres de clubs associatifs, jeunes gens à peine majeurs, amateurs ayant dépassé la cinquantaine, difficile à première vue de brosser un portrait type des ‘followers’ du joueur de cash-game tant les profils varient. Dans l’assistance, ses parents et sa soeur ont fait le déplacement. Richard, son fidèle caméraman, est là pour ne rien manquer de l’événement. Un grand jeune homme arrive en retard : « Bienvenue à SirFlo, lance alors YoH_ViraL. Il a commencé avec nous, il est maintenant joueur professionnel ! » Car tel est le message véhiculé par Guilbert depuis le lancement de sa plateforme de coaching : en se formant, tout est possible, même un avenir en tant que joueur professionel.

Et pour faire partager sa passion, YoH_ViraL n’a pas fait dans la demi-mesure. Support client, graphiste, webmaster, monteur vidéo, une quinzaine de personnes travaille désormais avec lui, en plus des six coachs, tous professionnels de poker, qui partagent leurs savoirs en vidéos et prodiguent des cours aux membres des différents clubs de formation. Que de chemin parcouru depuis son rôle de prof au sein du programme de NRJ12, sponsorisé PokerStars, La Maison Du Bluff.

« On a connu YoH sur Twitch, aujourd’hui on est venu le rencontrer, voir ce qu’il a à nous apprendre, reprend en chœur un groupe d’étudiants d’une vingtaine d’années, habitués des parties entre amis et amateurs de jeu online depuis peu. Notre objectif, c’est de progresser, de faire évoluer notre jeu pour pourquoi pas devenir professionnel un jour. » Son de cloche à peine différent du côté de la trentaine d’amateurs du club de l’AS Poker Brie 77 : « un membre du club nous a parlé de la conférence. On est venu en groupe, prendre des conseils pour progresser avec celui que l’on suit sur Twitch. » Il faut dire que les diffusions live de ses sessions online chaque dimanche sur le service de streaming de jeux vidéos ont permis à l’enfant de Sarreguemines d’attirer un large public, au-delà des frontières du microcosme pokeristique.

Plus de 5 000 personnes concernées

« En un an et demi, plus de 5 000 personnes ont participé à l’un de nos programmes, que ce soit dans les clubs, en conférence ou en stage, estime Johan Guilbert, entrepreneur ambitieux et enthousiaste. Je suis parti du constat d’un manque de préparation de la plupart des joueurs, de la necessité de se former déjà pour ne plus perdre. Les clubs donnent les méthodes pour y arriver, à chacun de l’appliquer. Si on suit bien les formations, il y aura forcément une progression. Les retours sont plus que positifs jusqu’à présent : entre ceux qui sont passés de perdants à gagnants, ceux qui ont réussi à transformer leur jeu sans forcément s’enrichir, ceux qui sont devenus professionnels… Tous cherchent à s’améliorer. »

17 janvier 2018, neuf stagiaires sont réunis dans l’appartement de YoH_ViraL à Malte. Neuf hommes, âgés de 25 à 47 ans, s’apprêtent à prendre part à un cours théorique magistral, au programme de la semaine de stage en immersion à laquelle ils participent. « C’est le sixième stage que je dirige, avec neuf participants au maximum par session. J’y ai accueilli des personnes de 18 à 65 ans aux profils très différents. » Questions/réponses, exercices pratiques, définition de notions, pas simple de s’adapter à des élèves aux niveaux disparates. « Je suis un fish, j’ai tout à apprendre !, lâche sans détour Henri, 47 ans. C’est mon frère qui m’a initié au poker il y a quatre ans. J’ai lu des livres, regarder des vidéos sur Kill Tilt au départ puis je suis tombé sur YoH. Depuis six mois, je le regarde sur Twitch. Je me suis inscrit au stage à la mi-novembre dans la perspective d’arrêter mon travail et de me mettre au poker. Puis je me suis abonné aux clubs padawan et confirmé pour trois mois. Pour moi, c’est un investissement, j’y ai dédié un budget dans l’optique d’un choix de vie à long terme. »

De revenus complémentaires au professionnalisme

Pour Olivier, Bruxellois de 46 ans, les motivations sont tout autre. « Je ne veux pas devenir pro mais seulement meilleur dans un jeu qui me passionne. Je suis marié, j’ai deux enfants, un boulot prenant. Je vois le poker comme un hobby qui pourrait me permettre de dégager quelques revenus supplémentaires. J’avais déposé une centaine d’euros il y a six ans, sans succès. Puis j’ai redécouvert le jeu une première fois il y a 1 an et demi grâce à un ami. J’ai repris les bases, j’ai lu des livres spécialisés et j’ai même pris un abonnement au site de coaching de Jonathan Little. En tapant coaching poker sur Internet, je suis d’abord tombé sur le PDF de Peanuts pour Kill Tilt puis sur le site de YoH_ViraL. Je me suis inscrit au club padawan et au stage en immersion pour reprendre les bases. Rien ne vaut un apprentissage en réel ! » C’est cette pédagogie différente qui a également attiré Vincent, 32 ans. « J’ai joué pendant une dizaine d’années avant d’arrêter. Je suis retombé sur des bouquins pendant mon déménagement et je me suis remis à jouer. Mais je me suis vite rendu compte que j’étais limité dans ma progression. Lors de mes passages en casino, on m’a parlé de la plateforme de YoH_ViraL. Je me suis inscrit au club padawan, j’ai commencé à prendre du coaching en cash-game puis j’ai voulu découvrir une autre pédagogie en investissant dans un stage avec pour objectif un complément de salaire. »

« Pour certains, le stage est un tremplin pour le début d’une nouvelle vie, ajoute même YoH_ViraL. C’est le cas de Thibault, passé par un des premiers stages, qui est devenu pro depuis son installation à Malte. » Un parcours auquel aspire Florian, 25 ans. Lorrain comme son mentor, celui qui répond au pseudo de SirFlo est un modèle de réussite de la plateforme de coaching. Après une école de commerce à Marseille, le jeune homme a découvert le poker entre amis avant de perdre ses économies en cash-game en casino. « J’ai découvert YoH sur ses réseaux sociaux et j’ai décidé de repartir quasiment à zéro, explique Florian. J’ai déposé 10 euros online et j’ai réussi à monter en NL100 grâce aux enseignements du club élite. J’ai pu repartir sur des bases saines, monter une bankroll et retourner en casino. » Depuis, le résident allemand étrenne la 2/4 du casino de Sarrebruck. « Je me suis quand même pris un mur online sur les plus grosses limites. J’attends donc du stage qu’il me permette d’augmenter mon taux horaire en live et de progresser online. L’investissement financier est ridicule en comparaison à ce que cela peut m’apporter dans l’année. »

Un public de plus en plus aguerri et expérimenté auquel YoH_ViraL entend s’adresser en 2018 : « je m’apprête à sortir une formation, plus proche du stage, accompagnant de A à Z un joueur qui souhaite devenir professionnel. Je le prendrai personnellement par la main via un programme intitulé ‘Poker Pro’. » Une nouvelle offre à venir qui viendra s’ajouter à la palette déjà large de contenus proposés par le coach. Une chose est sûre, l’armée YoH_ViraL n’en a pas fini de se déployer.

La plateforme de coaching yohviral.fr
La chaîne Twitch de YoH_ViraL