Cinq bonnes raisons de lire ‘Le Grand Jeu’

« L’histoire vraie de la princesse déchue du poker », voilà comment l’éditeur de Molly Bloom présente l’autobiographie de celle dont les parties privées ont enflammé les élites américaines à la fin des années 2000. Alors que le film tiré de l’ouvrage fait l’événement dans les salles obscures, PokerReport.eu vous explique pourquoi Le Grand Jeu est indispensable sur votre table de chevet.

 

1/ Pour le récit de la principale intéressée
Qui est donc vraiment Molly Bloom ? Sa vie est portée à l’écran, son parcours décrypté mais qui mieux qu’elle-même pour raconter sa propre histoire ? La jeune femme originaire du Colorado se dévoile à travers six grandes parties détaillées en différents chapitres : de son arrivée à Los Angeles à son arrestation par le FBI, en passant par son ascension fulgurante à la tête des plus grosses parties privées de la Côte Ouest puis à celles à la cave de 250 000 dollars de New York. Car Le Grand Jeu, c’est avant tout l’histoire d’une femme partie de rien et qui a réussi à créer un empire dans un domaine qui lui était totalement inconnu.

 

2/ Pour saisir la psychologie de la jeune femme
C’est de son enfance que Molly Bloom a puisé une telle soif de réussite. Elle a grandi dans l’ombre de ses deux frères, champions de ski émérites. Alitée de longs mois après une lourde opération à la colonne vertébrale, l’adolescente s’est battue pour remonter sur des skis et intégrer l’équipe nationale. Ce mental de battante se dessine lors de la première partie de l’ouvrage, de son départ pour Los Angeles jusqu’à son accession à la tête de la partie de poker de son patron. Un féminisme exacerbée transparaît à la lecture, le sentimentalisme n’occupe qu’une part minime : Molly Bloom décrit avec brio les difficultés d’une femme dans un monde du travail particulièrement machiste. Puis c’est avec pudeur mais réalisme qu’elle raconte sa descente aux enfers jusqu’à sa violente agression. Poignant.

3/ Pour mettre un nom sur les stars impliqués
De Tobey Maguire à Leonardo DiCaprio en passant par Ben Affleck, tout le gratin hollywoodien est concerné. Acteurs, producteurs de film, fortunes de la finance, sportifs de haut niveau… Molly Bloom égraine la très longue liste des participants, réguliers ou ponctuels, à ses cash-game highstakes. Les amateurs de poker reconnaîtront aussi les noms de joueurs bien connus comme Jamie Gold, Guy Laliberté et même Phil Ivey !

Tobey Maguire et Leonardo DiCaprio / Crédit photo Getty images

4/ Pour voir le poker sous un jour différent
Une novice qui intègre les codes du poker et devient un requin parmi les requins : voilà en d’autres termes l’histoire de Molly Bloom. Pas besoin de développer les coups, pas besoin d’analyser le niveau technique de chacun, c’est la dynamique des parties qui est prise en compte, l’interaction des personnages entre eux. Si le vocabulaire familier spécifique est conservé, les parties highstakes décrites sont bien éloignées de nos standards européens mais s’intègrent dans un environnement emprunt de clichés en tout genre.

5/ Pour pouvoir distinguer le réél du scénario
Sorti sur les écrans le 3 janvier dernier, le film Le Grand Jeu, avec Jessica Chastain dans le rôle titre, est inspiré de l’ouvrage. Qui dit adaptation donc, dit libertés prises avec l’histoire telle que racontée par Molly Bloom. Identités masquées, personnages marquants, implication de la mafia … , la lecture vous permettra de distinguer ce qui relève du scénario ou de la réalité. Une réalité relative cependant, l’auteure nous donnant sa version des faits après avoir plaidé coupable (et avoir été condamnée) devant la justice américaine.

 

Livre Le Grand Jeu (Molly’s Game) de Molly Bloom. 2014, réédition 2018 chez HarperCollins, 352 pages.

Film Le Grand Jeu, Sur les écrans depuis le Mercredi 3 janvier 2018, 2h20, réalisé par Aaron Sorkin, avec Jessica Chastain, Idris Elba, Kevin Costner, Michael Cera et Jeremy Strong.